Nouvelles d'Octobre

Thélème École des arts


Entre deux orages


Concert Rouge 19 septembre 2020

Madeleine Cazenave (piano & composition), Sylvain Didou (contrebasse), Boris Louvet (batterie)


Ça s’est passé entre deux orages. La veille, vers minuit, le tonnerre a grondé. Juste au moment où l’on réglait les éclairages. Et puis, une pluie fine s’est abattue sur nous, une pluie d’été, douce, chaude, une pluie qu’en d’autres temps, et si nous n’avions pas décidé de sortir le piano dans la cour le lendemain, j’aurais adoré, ce genre de pluie revigorante, pour la terre comme pour les hommes, surtout après trois semaines de sécheresse.

Douze heures de pluie, sans répit. Le sol détrempé, les rigoles qui se forment à l’endroit même où l’on installait le piano, où devait se tenir le contrebassiste et le batteur pour ce concert que nous rêvions depuis des mois.

Ça s’est passé entre deux orages. Le lendemain, à 19h, le déluge. Violent, impétueux. Et les ravines qui se creusent sur les traces des instruments, heureusement volatilisés.

Un moment de grâce, une nuit d’été, les ombres des musiciens qui se découpaient aux chandelles. Et notre petite centaine de spectateurs, derrière leur masques, venus malgré l'orage, la grêle annoncés. Un moment de grâce où le silence s’est tu, incliné devant la musique.

Le soleil est apparu en début d’après-midi, réchauffant nos cœurs, nos regards anxieux et le ballet des escabeaux, outils, serpillères, invitant les musiciens à prendre possession du lieu, à faire résonner les premières notes, fragiles, puissantes, contre les vieux murs. Le piano trônait dans la cour, fier, un peu comme s’il avait oublié les bras forts, agiles qui l’avaient transporté depuis le salon. Il attendait l’accordeur, les doigts de Madeleine surtout.



18h30. Les premiers spectateurs apparaissent au bout de l’allée, regards, sourires vainqueurs. L’orage s’en est allé. Un verre de vin frais, quelques pas dans le parc, les premières chandelles qui s’allument. Et la musique.



Après le concert, la soirée se poursuit, sous les étoiles, à l’ombre des chandelles, une soirée de dégustation, un buffet aux couleurs de la musique, préparé par les bocaux de Sandrine.

Il faut qu’on en parle de Sandrine et Sébastien, de cette idée de bocaux sans déchet, avec des plats uniquement fait maison, à partir de produits frais glanés chez nos producteurs locaux. Pas seulement parce que c’est bien, à la mode… mais parce que c’est un régal pour les papilles ! Et comme eux aussi, ils débutent et qu’ils sont très sympas, on ne peut que vous inviter à faire appel à eux pour vos événements familiaux ou professionnels.









7 vues

Château des Bretonnières

35500 Erbrée

France

Tel: 33 (0)6 64 90 32 52

theleme.arts@gmail.com

  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon